Encyclopaedia Clementina

En France, la première occurrence imprimée du terme encyclopédie apparaît en 1532 dans le Pantagruel de François Rabelais, référence incontournable de l’ensemble thélème. Sans pouvoir faire la synthèse d’une œuvre immense (plus de 250 chansons, deux messes et plus de 30 psaumes et motets), ce programme donne à entendre un large éventail de la richesse musicale d’un des compositeurs les plus appréciés du XVIème siècle. Clément Janequin (c. 1485-1558) a fortement influencé l’Europe musicale de la Renaissance, particulièrement dans le domaine profane de la chanson. En plus des quatre grandes chansons descriptives (les Cris de Paris, la Chasse, le Chant des Oyseaux, la Guerre), thélème assaisonne ce concert de quelques perles d’humour, de douceur et d’élégance propres à ce compositeur sans pareil. Pour un grand nombre de textes mis en musique par Janequin, les auteurs sont restés inconnus. Cependant, on doit avec certitude les textes d’une vingtaine de chansons au poète Clément Marot (1496-1544). Le duo Marot-Janequin est un des premiers exemples de collaboration entre un auteur et un compositeur, Encyclopaedia Clementina met en avant cette complicité.
 
 
PROGRAMME

Clément Janequin (c. 1485-1558)
Les Cris de Paris-Voulez ouyr les Cris de Paris
Martin menoit son pourceau au marché (Clément Marot)
Bransles de Bourgogne (Pierre Attaignant)
Tu as tout seul Jhan (Marot)
Plus ne suys (Marot)
Prélude (Attaignant)
Au joly jeu du pousse avant
Or vien ça m’amye Perrette
J’ay dict, j’ay faict pour sa beaulté
La chasse-Gentilz veneurs
Fantaisie (Adrian Le Roy)
La guerre-Ecoutez tous gentilz Gallois
Prélude (Attaignant)
L’amour, la mort et la vie
Le chant des oyseaux-Reveillez-vous cueurs endormis
Le blason du beau tétin (Marot)
Toutes les nuictz

 
DISTRIBUTION
Julien Freymuth, altus
Lior Leibovici, ténor
Ivo Haun, ténor
Jean-Christophe Groffe, basse et direction